jeudi 27 mars 2008

Ce n'est qu'un au-revoir !

A l'heure qu'il est, Maître Moun (qui est déjà en vacances) est sans doute en train de courir tout Paris pour faire les derniers achats et en particulier se procurer les derniers yen. Ce matin, avant de partir au boulot, Geisha Line a donné à Maître Moun une longue liste de choses à faire. Elle espère qu'en rentrant ce soir, tout sera fait... à commencer par les bagages de Maître Moun. Geisha Line se réserve le soin de faire son propre sac. La tâche sera rude : les milliards de trucs qu'elle a prévu d'emporter entreront-ils dans le gros sac à dos ? Si ce n'est pas le cas, je sens que je vais la voir se morfondre face au dilemme de savoir quoi laisser de côté.
Bref, vous l'avez compris, ceci est probablement mon dernier post écrit de France. Dans 24 heures, nous serons dans l'avion, au mieux devant un plateau-repas de spaghetti à la carbonara (on part avec une compagnie italienne, on mangera peut-être italien, qui sait ?), au pire coincés sur des sièges minuscules entre des Japonais endormis et des Italiens trop bavards, en train de nous mater notre troisième film américain sur des écrans minuscules.

J'ai jeté un coup d'oeil à la météo. A priori, le temps à Tokyo ne peut être que meilleur qu'à Paris. Si on en croit les prévisions, on devrait arriver avec la pluie, mais le soleil devrait bientôt nous rejoindre :
Ce qui est sûr, c'est qu'il est plus que temps qu'on arrive, car les cerisiers sont déjà en fleurs et si on traîne plus on risquerait de rater les sakura. Est-ce un effet du réchauffement climatique ? Cette année, la floraison des cerisiers a cinq jours d'avance.
J'espère pouvoir vous envoyer quelques mails depuis le Japon. Apparemment, les claviers d'ordinateur ne sont pas qu'en caractères barbares, et on y trouve aussi notre alphabet romain :

(source de l'image ici)

Ne vous inquiétez pas si on ne téléphone pas trop souvent (et message perso à ceux qui se reconnaîtront : n'oubliez pas de prévenir les parents qui n'ont pas Internet !).

Sayonara, comme dit le beau Marlon... ou plutôt matane (じゃ、またね = à bientôt !) comme nous diront nos amis japonais !

1 commentaire:

Padoule a dit…

Bon vent mon p'tit Paddy ! Veille bien sur tes maîtres, qu'ils ne fassent pas trop de bêêêêtises...

Ganbatte ne.
Ki o tsukete!