lundi 1 septembre 2008

Deux mains gauches (hélas)

Au secours ! Geisha Line a pété un plomb ! Non, non, je rigole pas ! Je vous raconte...
Figurez-vous qu'à ses heures perdues (quand elle attend son petit mari après le boulot par exemple), Geisha Line aime bien surfer sur Internet. Jusque là, tout va bien. De clics en clics, de sites en blogs, Geisha Line s'est aperçue que loin est désormais le temps où le net était envahi par la gente masculine et les Geeks boutonneux et qu'aujourd'hui les femmes ont pris le pouvoir d'Internet. Via le net, les bloggeuses échangent leurs recettes de cuisine, affichent les photos de leurs enfants et montrent leurs travaux de couture, broderie, tricot ou crochet. Geisha Line, en voyant toutes ces bloggeuses créatives, s'est dit que c'était pas mal du tout ce qu'on pouvait faire avec du fil et du tissu et que peut-être, puisqu'elle est une fille aussi après tout, elle pourrait se mettre à créer des trucs jolis avec ses petits doigts.

Ce qui a plu tout particulièrement à Geisha Line, ce sont les échanges créés entre ces travaux de fils et d'aiguille et leurs prolongements dans le concept de swap.
Qu'est-ce qu'un swap, me dites-vous, vous, brillants anglicisistes qui savez bien que "to swap" veut dire "échanger" ? Il s'agit d'un échange entre deux blogueuses qui, au départ, ne se connaissent pas et sont mises en relation via une organisatrice de swap qui a fixé des règles précises et surtout un thème, autour duquel des "swapeuses" pourront crééer des objets, puis se les envoyer l'une à l'autre. Bon, là, je n'explique pas très bien les choses : pour un mode d'emploi plus complet, voir ce site qui récapitule les swaps en cours.

Bref, Geisha Line s'est mise en tête de devenir elle aussi une "swapeuse" et de fabriquer de petites choses à une "swapée" tirée au sort. Elle a toujours adoré recevoir des surprises. Il y a justement en ce moment sur le net un grand swap organisé autour du Japon : Sakura Wam. A lire le pitch (comme on dit maintenant), on comprend que Geisha Line s'est sentie interpelée :

Folles de culture nippone,
tarées d’imprimés du soleil Levant,
barrées de calligraphie
timbrées d’estampes sur papier washi
brodeuses d’haïkus ou de shashiko
modeleuses de raku
Fanas de mode tokyoïte, de geishas en furisode de sumotori en yukata indigo, de kokeshi et de manga, d’origami, de wasabi, de feng shui , de tatami, d’ikebana, de jardins secs et de et de ginkos millénaires, d’encens glycine ou de thé vert…
Vous en avez rêvé… ce swap est fait pour vous !

Moi qui maintenant connais la signification de (presque) tous ces mots japonais, je me dis que ça doit être super !

Sauf que...
Sauf que Geisha Line dans un swap créatif, c'est un peu comme un éléphant chez un marchand de porcelaine : une catastrophe ! Car Geisha Line a un secret : elle a deux mains gauches. Dans sa prime enfance, elle adorait bricoler et fabriquer des poupées en chiffon, décorer des boites de camembert avec des pâtes, récupérer de la laine à sa Mamicha pour faire des pompons, et j'en passe. Mais un jour, elle a grandi et elle s'est rendue compte du résultat de ses créations et de cette triste vérité : ses doigts ne lui obéissaient pas vraiment et avaient tendance à faire des pâtés au lieu de belles formes de couleurs. Et comme Geisha Line est un peu (beaucoup) perfectionniste, elle n'a pas aimé ses piètres créations et a fini par dire que le bricolage et la couture, ce n'était pas pour elle.

Jusqu'à aujourd'hui !
Car Geisha Line est officiellement inscrite au Sakura Wam et va donc devoir inventer une création pour une bloggeuse (qui ne sait pas ce qui l'attend). Muses des aiguilles et des épingles, venez de toute urgence vous pencher sur Geisha Line afin que sa swapée ne soit pas effrayée (et dépitée) quand elle recevra le résultat créatif de ma maîtresse ! Vite, ça urge !!!

Quant à vous, chères lectrices qui, peut-être, vous êtes égarées sur ce blog en tapant des mots comme "kimono", "yukata" ou "Furoshiki", pourquoi ne pas vous inscrire, puisqu'il est encore temps ? Plus il y aura d'inscrites, plus les (mal)chances statistiques qu'une malheureuse bloggeuse tombe sur Geisha Line et ses deux mains gauches comme compagnes de swap seront diminuées ! (Si, si, c'est mathématiques !)



PS : Si tu es la malheureuse swappée de Geisha Line et que tu lis ces lignes, ne sois pas (trop) effrayée ! Malgré sa maladresse, Geisha Line a quelques bonnes idées pour contrer ses défauts et sait également s'entourer de personnes plus calées qu'elle : une Mamicha pro de la couture et un Maître Moun qui a, lui aussi, deux mains gauches (mais qui a l'avantage d'être gaucher... ce qui fait qu'avoir des mains gauches est un merveilleux atout !).

PPS : Y a-t-il de la place sur Internet pour les moutons swapeurs et créatifs ? L'ovinitude sait inspirer les troupes en tout cas... Dommage qu'il soit trop tard pour participer au super concours des Moutons de Kallou !

2 commentaires:

Angel a dit…

Même pas peur!!!

Paddy a dit…

J'admire ta témérité !