lundi 22 septembre 2008

Les Paddy's Arward

Même Arte désormais se met à la Star Academy et demande à ses téléspectateurs de taper sur leur téléphone pour élire le meilleur dramaturge européen (et c'est Shakespeare qui a gagné, of course !). Alors je peux bien moi aussi organiser sur mon blog une distribution de prix. Rassurez-vous, vous n'aurez pas à sortir votre téléphone et à payer une fortune en SMS. J'ai déjà voté pour vous !

Alors, tun-tunnnnnnnnnn (musique officielle des Paddy's Arward !) !
Tout d'abord, j'ai l'honneur d'attribuer le Mouton d'Or à l'équipe Mout-Cout dont les membres, sur l'impulsion de la dernière lubie de Geisha Line, se sont transformés tout le week-end en ouvrières chinoises clandestines et ont réalisé des travaux de couture de toute beauté. L'équipe Mout-Cout, c'est Geisha Line, commandante en chef, qui a donné les ordres et piqué à la machine, accompagnée de Mamicha, conseillère technique et Maître Moun, conseiller ergonomique aidant à l'implémentation.

Chers lecteurs représentants de la gente masculine, vous vous figurez sûrement que la couture est un truc de filles, donc (ne mentez pas, je vous entends penser d'ici !) une activité de frêle mauviette. Que nenni ! Il en faut du courage face à cette bête à aiguille qu'est une machine à coudre. La preuve, c'est que lorsque Mamicha a sorti sa vieille machine à coudre, l'a dépoussiérée, et l'a installée sur la table de la salle à manger, j'ai bien failli me faire piquer la patte :

Pire encore, quand j'ai vu qui a voulu se mettre au commande devant la machine, j'ai tremblé de tout mon corps. Regardez donc la chose édentée qui se trouve en bas, sur la chaise !


Heureusement Mina-le-ninja avait d'autres chats à fouetter et a laissé Geisha Line tranquille. Celle-ci a donc pu suivre sa première leçon de couture. Elle a appris des tas de termes techniques qui lui ont bien plu (Geisha Line adore les mots compliqués) - surfilage, fusette, point d'arrêt, surpiqûre, biais... et j'en passe -, mais a surtout retenu la leçon numéro 1 de sa Mamicha. Je cite ces paroles d'une grande sagesse : "Surtout, il ne faut pas vouloir trop bien faire, sinon on avance pas !" Croyez-moi, cette leçon-là n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde !

Bref, après avoir appris les bases, Geisha Line s'est tout de suite lancé dans la réalisation d'un premier essai. Comme la maxime fétiche de Geisha Line, c'est "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué", elle a choisi d'emblée un truc pas si facile à faire : un sac en toile réversible, avec pour seul modèle l'idée qu'elle avait en tête.
Quelques heures plus tard, cela a donné ceci :
Ci-dessus le recto, et ci-dessous le verso :

C'est sympa d'avoir pensé à moi pour la poche spéciale "transport de mouton en peluche" ! Quant au tissu, je tiens à signaler qu'il a été retrouvé dans une vieille armoire et qu'il est d'époque (de l'époque où Mamicha portait des jupes psychédéliques et vivait avec Papicha dans un appartement où les meubles étaient oranges et la cuisine tout en formica...).
Après ça, on ne pouvait plus arrêter Geisha Line, si bien que désormais il va falloir l'appeler la Piqueuse folle ! Elle voulait réaliser des accessoires pour accompagner son super sac à Eee-PC. Cette jolie b-eee-sace a été fabriquée par Syven et troquée contre un livre :(Pour plus de photos de cette superbe b-eee-sace, voir cette page sur le site de Syven.)

Geisha Line a donc exploité les chutes de tissu et s'est inspirée du modèle de la "trousse ultra simple" qui tourne en ce moment sur le net pour fabriquer ceci :

J'ai d'emblée décidé que ce ne serait point une trousse pour mettre des crayons, mais un sac de couchage pour mouton en peluche :

A gauche, il s'agit du modèle de "sotonaka", assorti dans les mêmes coordonnés. Le porte-portable devrait toutefois se transformer en porte-i-pod, parce que la pochette est légèrement plus étroite que prévue.

Bref, ne trouvez-vous pas que ce premier prix est bien mérité ?

Dans un genre tout à fait différent, je décerne maintenant le prix du Mouton d'Argent à Mina, alias le Chat Volant. Tous les soirs, mes maîtres entraînent leur chat au championnat du monde de saut en hauteur. Au prix d'un entraînement intensif (dont les voisins se souviennent je suppose), Mina a réussi cet exploit hautement impressionnant : voler sans filet ni aide extérieure à plus d'un mètre du sol. Ce n'est pas la première fois, mais ce qui est exceptionnel c'est qu'un cliché a pu être pris :

Je vous jure que cette photo a été réalisée SANS AUCUN TRUCAGE ! Sur la demande de Maître Moun, nous avons seulement flouté tout ce qui entoure le chat (Maître Moun préfère préserver son anonymat). Un petit zoom pour que vous puissiez visualiser mieux le phénomène de lévitation féline :Newton n'a qu'à aller se rhabiller avec sa loi sur la gravitation universelle : les corps lancés dans le vide ne retombent pas nécessairement !

Enfin, soyons complètement narcissique et prétentieux pour le troisième prix. J'accorde le Mouton de Bronze à... mon blog ! Comment ça, j'exagère ? Je ne fais pourtant qu'interpréter la déclaration d'amour gentiment faite par Olala :

Au fait, si vous aimez manger comme moi, allez faire un tour sur son blog qui est rempli de recettes gourmandes bien alléchantes !
La règle voudrait que je décerne ce prix à mon tour à 7 autres personnes. Mais bon, j'ai toujours eu tendance à casser les chaînes, ne m'en voulez pas... Mais je voulais quand même en profiter pour mettre en lien une de mes lectrices du Japon, Baiya, qui donne pleins d'infos et d'anecdotes sur Nagoya en français. Coucou Baiya, merci de m'avoir "linké" !

11 commentaires:

Alain a dit…

(ceci n'est pas un spam)

Bonjour,

Je cherche a vous contacter mais impossible de mettre la main sur votre email. Pourriez vous m'en envoyer un à l'adresse suivante :
contact [ arobase ] alaindavreux [point] com ?

Merci d'avance (vous pouvez effacer ce commentaire ensuite)

Alain

B.B. a dit…

Bonjour,

Je cherche moi aussi à vous contacter...
Merci de bien vouloir vous présenter dès demain matin auprès de la ligue de défense des félins de gouttières. Veuillez également nous remettre la catapulte à chat.

Baiya a dit…

Terrible le chat volant! Il va falloir que je montre aux trois miens ce que fait leur commère du bout du monde ;)
Bonne continuation à la fée à l'aiguille.

Paddy a dit…

Bonjour les amis,

C'est juste pour vous signaler que mes Maîtres sont actuellement sous les verrous, pour maltraitance envers les animaux... :'-(
Du coup je suis obligé de fermer mon blog... Adieu !

Le vrai Paddy a dit…

Ahhhhhhhh ! Chers lecteurs, n'écoutez pas ce vilain usurpateur d'identité ! C'est lui qui va finir en prison pour contrefaçon de mouton en peluche !
Rassurez-vous, mes maîtres n'ont pas été arrêtés et le minou volant se porte bien. La preuve, c'est qu'il continue de voler à travers la chambre tous les matins dès 6 heures.
A bientôt !

Elodie a dit…

Pour la couture... quel taaalent !!! Entre ça en le blog de Syven, il y a de quoi complexer :/

Geisha Line a dit…

Ouais, ben, l'essai couture de ce soir n'était pas vraiment concluant ! Je retiens une chose : se mettre devant une machine à coudre après une journée entière de boulot, c'est pas tip top et ça donne des œuvres pas vraiment montrables sur le blog de Paddy ! Donc ne complexe pas, crois moi !

Cha-Lou a dit…

ça m'étonnerait tout de même que cette photo ne soit pas truquée : le forme de la queue du chat est étrange (comme s'il y avait eu découpage) et l'ombre aussi. Je me trompe peut-être cela dit.

Paddy a dit…

Maître Moun, qui manie le Photoshop, a juste flouté tout ce qui est autour du chat, car il ne voulait pas qu'on puisse le reconnaître, lui, sur la photo (c'est lui, en arrière fond, qui fait une drôle de tête !). Donc il a dû détourer (pas très précisément, je le reconnais) le contour du chat... mais c'est tout : tout le reste (la position de la bête dans le vide) est le cliché exact de la réalité !

Syven a dit…

Wahou ! Super tes nouvelles réalisations ! Félicitations !

Je crois que ça y est, tu es une pro de l'aiguille ! ^^

Paddy a dit…

Merci Syven ! En fait, ce n'est pas si difficile de coudre !
Je me lancerai bien dans la confection d'une b-eee-sace, moi aussi... mais j'en ai déjà une !