dimanche 25 janvier 2009

Mon premier manwha



Youn-bok Lee vit en Corée du Sud, dans les années 1960, avec son père et ses frère et soeurs. Le pays est meurtri par la guerre et, pour une bonne partie de la population, la vie est limitée à la survie et à la recherche de nourriture. Le jeune garçon, âgé de seulement six ans, doit multiplier les petits boulots, comme vendeur de chewing-gum ou cireur de chaussures, pour espérer ramener quelques wons qui lui permettront de nourrir sa famille. Sa mère est partie il y a quelques années, abandonnant ses enfants et son mari, malade et sans emploi.
Résumée ainsi, l'histoire de Youn-bok paraît sordide. Et, en un sens, elle l'est. Ce qui l'est le plus (sordide), c'est qu'il s'agit d'une histoire vraie : le jeune Youn-bok a réellement existé et a écrit un journal intime pour raconter son quotidien. Découvert par un de ses professeurs, son journal fut publié et remporta un très vif succès. Il y eut même un film adapté dans les années 1960. En Corée, l'histoire du petit Youn-bok est connue de tous.
Ému par cette histoire alors qu'il était encore enfant, le dessinateur Lee Hee-jae (né en 1952) a eu l'idée de l'adapter en bande dessinée - pardon, en "manwha", pour reprendre le terme coréen qui désigne traditionnellement les mangas en Corée. L'album Chagrin dans le ciel rend ainsi hommage au courage de ce valeureux Youn-bok et fait revivre la Corée des années 1960.
En lisant cet album, je me croyais un peu dans un Dickens asiatique. J'ai également beaucoup pensé au manga Gen d'Hiroshima dont je continue la lecture (j'en suis au 5e tome). Mais, contrairement au manga de Nakazawa, l'album est en couleur. Certes, des tons sombres, à dominante sépia, mais dont le style un peu aquarélisé atténue la gravité de la situation. Il y a également dans ce manwha un optimisme, voire une certaine naïveté, qu'on ne retrouve pas dans Gen d'Hiroshima. Beaucoup de belles valeurs - courage, travail, solidarité, respect des maitres d'école... - et en même temps un style sensible et émouvant qui fait passer cet aspect qui pourrait parfois paraître trop didactique.


Chagrin dans le ciel est la première BD coréenne que j'ai lue. Il devrait y en avoir d'autres... Hé oui, grande nouvelle : nous avons réservé les billets d'avion pour notre prochaine destination de vacances ! Et ce sera la Corée du Sud et le Sud du Japon (la région de kyushu) ! On part début avril pour Séoul et on revient trois semaines après de Fukuoka au Japon.
On ne connaît quasiment rien à la Corée et on n'a encore quasiment rien préparé... Mais la perspective de découvrir un nouveau pays et d'approfondir la connaissance d'un autre qui nous est cher nous ravit !
Si vous avez des conseils à nous donner, concernant notre voyage n'hésitez pas !

Chagrin dans le ciel
Hee-jae Lee - Youn-bok Lee
Casterman
Hanguk
2004

  • Quelques critiques ici ou ici.


2 commentaires:

furoshiki a dit…

Coucou Paddy and the Moun family ! Je vois qu'il y a des perspectives réjouissantes pour 2009 avec ce voyage coréen... mais des résolutions , qu'en est-il ?
FuroshikiBlog étant au bout d'un lancer de tag http://furoshiki.wordpress.com/2009/01/26/du-haut-de-lannee-on-plonge/
fait suivre.
Consigne : Dire dans un billet ses résolutions de l'année, jaunes, bleues, vertes, multicolores ou incolores et repasser à quatre autres destinataires blogueurs, en les prévenant!
L'année est en route, entourée de ficelles et de guirlandes, je vous la souhaite pleine de surprises.

Paddy a dit…

Bonjour Furoshiki !

Bonne année à toi aussi !
C'est un cadeau empoisonné que tu me fais là avec ton "tag" ! Bon, puisque c'est toi, je vais quand même m'y coller... Faut juste que je trouve le temps ! Ah tiens, et si "avoir du temps", ça faisait partie de mes nouvelles résolutions ?
A bientôt donc !