dimanche 24 août 2008

Le retour des champions

Nous voici de retour en France, dans notre home sweet home. Y'a pas à dire, ça fait quand même du bien de revivre comme des êtres civilisés : ne plus avoir à ramper pour entrer dans la tente, ne plus se réveiller sous la pluie en se disant qu'il va falloir traverser le camping entier pour faire son petit pipi, manger autre chose que des sandwichs au gouda... et j'en passe ! Demandez à Moun : il ne se fera pas prier pour raconter les aléas de la dure vie de campeur en bicyclette (ou de cycliste en camping) !

Malgré tout, on a déjà la nostalgie des vacances. C'est vrai qu'on a eu presque tous les jours de la pluie et que les K-way sont devenus notre seconde peau, mais les Pays-Bas sont vraiment une super destination de vacances pour ceux qui, comme nous, aiment la nature et les grands horizons. L'objectif de notre périple était de nous vider la tête et cela a été 100 % réussi. Il faut dire que le vent a soufflé si fort dans nos oreilles que toutes les idées noires qu'on pouvait avoir au départ de Paris se sont forcément envolées très très loin !
En voici un petit aperçu (avec la voix off de Maître Moun) :

video

Sans exagérer, la Hollande est le pays de rêve pour les cyclistes. Là bas, tout est prévu pour les vélos et les pistes cyclables sont aussi bien balisées que les autoroutes. Nos vélos ont pris à plusieurs reprises le bateau, ont emprunté des digues fendant la mer, ont traversé des dunes bossues et broussailleuses, ont roulé entre les champs et les pâturages de moutons. A dire que la Hollande est un pays tout plat, on croirait que c'est un pays ennuyeux. Mais bien au contraire, nous avons découvert des paysages variés et tranquilles.
La campagne avec quelques moulins au loin...

... le plus souvent remplacés par des éoliennes

Les dunes sur lesquelles j'ai joué aux montagnes russes

Des maisons de couleur aux grandes fenêtres, dans lesquelles on aurait envie de s'inviter

La route de la Mer du Nord - la LF1 - est une voie royale pour les cyclistes. Geisha Line est déjà prête à repartir sur celle-ci pour de prochaines vacances : pourquoi pas longer la côte de la Mer du Nord plus au Nord, au Danemark, puis en Suède et en Norvège ? Geisha Line a un an pour convaincre Maître Moun... c'est une autre histoire !

Résultat de nos 13 jours de vacances :
- plus de 600 km parcourus sur les vélos (quand même !)
- 4 ou 5 crevaisons : toujours sur la roue arrière du vélo de Geisha Line, à cause d'un mauvais clou dévastateur à Paris, sur la route pour aller à la gare (grrrrrrrrr !!)
- un bronzage top mode : le haut des mains ultra bronzé, et les doigts tout blancs, ainsi que tout ce qui ne dépassait pas des vêtements (à la piscine, mes maîtres devraient faire fureur !)
- des baignades dans la mer qui n'ont pas excédé une profondeur de 5 cm
- des dizaines de photos de moutons, et puis aussi de vaches, de mouettes, de canards, de chevaux... Hélas, on n'a pas vu les phoques qui sont réputés habités au bord de l'île de Texel.
- 1 restaurant japonais à Amsterdam (cherchez l'erreur).
- 1 château de sable construit :
... bon, d'accord, c'est pas vraiment moi qui l'ai fait,
mais le gagnant d'un concours de châteaux de sable sur le thème Disney !


- de nouveaux mots appris, dans cette langue imprononçable qu'est le néerlandais :

"Fietspad" : le mot à connaître quand on a un vélo. Ça veut dire "piste cyclable" bien sûr !

J'ai pris des notes lors de nos aventures à bicyclette. Dès que j'aurai un moment, je vous transcrirai tout ça (même si je ne suis pas sûr que ça intéresse grand monde !). En attendant, je vais laisser mes maîtres rêver encore un peu des paysages de grand vent, avant de reprendre le boulot demain !


Aucun commentaire: