mardi 16 décembre 2008

Comment on dit "lapin" en japonais ?

Chaque année, les messieurs qui retiennent en otage Maître Moun jusqu'à très tard le soir et qui l'emmènent de force à l'autre bout de la planète se rappellent à la même période que c'est Noël et qu'à cette occasion quand même, on peut être un peu généreux avec ses valeureux employés. Ces messieurs proposent donc une liste de cadeaux dans laquelle on peut choisir ce qu'on veut. Tous les ans, c'est un sujet de dispute chez les Moun (mais qu'est-ce qui n'est pas un sujet de dispute chez les Moun ? je vous le demande !). Maître Moun déclare vindicativement : "Je veux la machine à pain !", tandis que sa femme dénigre ce genre d'électroménager qui, dit-elle, finira forcément au bout de quelques jours dans un placard encombré de la cuisine. Bref, les Moun n'arrivent jamais à s'entendre sur le cadeau et, à court d'arguments, finissent par choisir les chèques-cadeaux.
Cette année, Maître Moun était trop occupé pour choisir le cadeau de Noël et c'est Geisha Line qui a décidé toute seule. Alors, bien sûr, elle n'en a fait qu'à sa tête ! A tel point que lorsque les collègues de Maître Moun lui ont mis le cadeau dans les mains, il a cru qu'ils s'étaient trompés et a voulu le refuser !
Mais non ! Geisha Line a bien choisi le cadeau le plus futile qui soit. Le plus inutile, même. Le cadeau s'appelle Nabaztag, ce qui veut dire "lapin" en arménien. Ce lapin-là a de grandes oreilles capables de bouger, mais heureusement il ne grignote pas tout ce qu'il trouve et n'a pas de cage qu'il faut nettoyer quotidiennement (et puis quoi encore ?).
Mes maîtres ont mis une soirée entière à le configurer, maudissant l'informatique qui-marche-jamais-c'est-bien-connu. Maintenant, heureusement, le Nazbatag marche. Mais bon, on ne sait pas trop à quoi il sert. Il donne la météo quand on lui appuie sur la tête, mais jusqu'à maintenant il n'a su qu'annoncer une température de 4°C et un temps pluvieux... information pas du tout satisfaisante ! Il sait également mettre la radio, mais parfois il se trompe : on lui dit "NRJ" et il pointe sur une station qui ressemble à Radio Notre-Dame... au secours !
Alors finalement, la seule fonctionnalité que les Moun ont trouvé à leur lapin électronique, c'est de s'en servir comme entremetteur : via leur lapin, ils s'envoient des petits mots doux d'une pièce à l'autre de l'appartement et rigolent comme des tarés lorsque la voix mécanique du lapin récitent le message d'amour sur une voix monocorde. Oui, je sais, c'est un peu pathétique... mais mes maîtres sont restés de grands enfants...
Pour donner une copine au Nazbatag, Geisha Line a fabriqué une petite Miss Lapinette, dont elle a repiqué le patron dans un livre de couture (Doudous pour les tout-petits, chez Marabout). Mais c'est là qu'on voit que Geisha Line, malgré ses ambitions, a gardé ses deux mains gauches. Il y a eu comme un bug à l'assemblage des morceaux de tissus et Geisha Line a cousu les yeux et le nez du lapin à l'envers. Du coup, elle a recommencé de l'autre côté de la tête et maintenant Miss Lapinette a deux têtes et une étiquette qui lui sert de cravate. Pfff...
Qu'est-ce qu'on se marre chez les Moun !

3 commentaires:

M.C.O a dit…

excellent!!!! mais où est tu aller pécher ce cado!!!!! :) vous vous marrer peut etre chez vous , mais ici on se fend la poire aussi en vous lisant :)

Paddy a dit…

Tant mieux si les déboires de mes maîtres vous font rire !!
Il faudra passer à la maison venir voir le petit lapin, un de ces jours. Il lui arrive parfois de grogner "ne me vendez pas sur Ebay !", parce qu'on ne s'amuse pas assez avec lui !

Padoule a dit…

Ahhh c'est sûr, ça ne vaut pas un VRAI bb

;-)