lundi 25 février 2008

Coup de coeur (de mouton)

Quand Roddy est venu me rendre visite, il m'a prêté la saison 3 de Desesperate Mouton's wifes. Du coup, je n'ai plus trop le temps de lire et je passe mes soirées devant la télé (tandis que le Ninja est sur la télé... nuance !).Entre deux épisodes, j'en profite quand même pour continuer mon exploration des mangas. J'évite toujours le shôjo (mangas pour filles) et le shônen (mangas pour garçons de 10-15 ans), afin de découvrir plutôt la bande dessinée d'auteurs, non spécifique à un âge ou à un sexe définis.
Récemment, j'ai lu à la suite trois magnifiques albums de Jirô Taniguchi, parus dans la collection "Ecritures" de Casterman. Le style de dessins de Jirô Taniguchi, mangaka né en 1947, est assez proche des mangas traditionnels. Mais le graphisme est au service d'histoires nostalgiques pleines d'émotions, à la fois simples, réalistes et sobres.
Dans Le journal de mon père, le narrateur, qui va assister à l'enterrement de son père qu'il n'a pas revu depuis des années, se souvient de son enfance et, au fil des souvenirs, réhabilite ce père humble et travailleur qu'il avait injustement méprisé. Dans Quartier lointain, c'est cette fois-ci par un subterfuge fantastique que le narrateur va voyager dans le passé et se rapprocher, là aussi, de son père : le narrateur, homme d'affaires de 48 ans, redevient tout d'un coup l'enfant qu'il était à 14 ans, ce qui lui permet de voir la vie sous un jour nouveau. L'album L'homme qui marche est quelque peu différent : pas d'histoire, pas de retour vers le passé, mais de longues ballades dans la ville et dans la nature. Page après page, on suit le narrateur qui marche et nous fait regarder tous les détails du quotidien. Le regard sait se faire réaliste et poétique tout à la fois.
Avec Jirô Taniguchi, j'ai eu l'impression de découvrir le Japon des années 1950-60, et de comprendre un peu mieux la cellule familiale japonaise.
Foi de mouton, j'ai hâte de lire ses autres livres !

Deux liens pour en savoir plus :

4 commentaires:

Padoule a dit…

Hé ! Mon copain Paddy, j'ai une idée : pourquoi ne pas ajouter un composant pour que tes lecteurs assidus puissent noter tes articles ?

Voici comment le faire, c'est très simple :
http://blogger-au-bout-du-doigt.blogspot.com/2007/12/vos-articles-nots-par-vos-lecteurs.html

Paddy a dit…

Cher petit Padoule,

Quelle drôle d'idée de vouloir noter mes articles ! Es-tu un adepte de notre malotru de Président qui prétend lui aussi vouloir noter ministres et conseillers d'Etat à tout bout de champ ? Pourquoi cette volonté de notation quantitative, comme à l'école ?
Néanmoins, je vais voir ce que je peux faire pour te satisfaire...

A bientôt, cher ami !

Padoule a dit…

Ahh ... bravo d'essayer ! Je ne sais pas si c'est une bonne idée, mais ça ne coute rien d'essayer. Je viens donc d'inaugurer le test en mettant les premières étoiles. Par contre c'est en anglais et moi Padoule, qui suis l'un de tes cousins éloignés du sud de la France, j'ai du mal avec cette langue.

Paddy a dit…

Bonjour Padoule,

Merci de m'avoir mis dans l'ensemble de forts bonnes notes. Cependant, je pense que je vais bientôt supprimer cette fonctionnalité. Mettre des notes aux gens, sans qu'il y ait aucun critère de défini, c'est pas trop dans ma philosophie.
Mais si tu trouves un de mes articles "excellent" ou au contraire "boring", tu pourras toujours me le dire dans les commentaires ! Ok ?

Bonne soirée, petit Padoule !

PS : tu dis que tu es du sud de la France... serais-tu par hasard un mouton toulousain avec l'accent picard ???